dingo!

vendredi, mars 04, 2005

Robocop ou Terminator? pffffffffff eux c'est de la rigolade

L'actu des blogs et de mes lectures rebondissent sur le sujet "des robots de type humanoide". Le genre de ceux que l'on a vu et revu en science-fiction. Nous n'en sommes qu'aux balbutiements mais ils seront là plus rapidement que ne le dit.

Comme notre capacité de destruction est sans limite [et c'est bien là que réside le stuut], différents laboratoires se penchent sur la question. Ici à Delft avec une article détaillée sur la vie artificielle ou encore ici en Afrique du Sud(fiction).

On essaie de nous rassurer en parlant de robots-casques-bleus (pro-peace) ou de robots controllés par des humains; mais ce n'est qu'une hypocrisie de façade. Si un robot est capable d'identifier une forme humaine et de la suivre. Pourquoi ne pas lui demander de faire le "sale" boulot? Si c'est un humain qui décide, je revois d'ici la vidéo qui a circulé au début de la 2° guerre en Irak, où on entendait distinctement 2 ou 3 voix américaines qui identifiaient des personnes sortant d'un camion. Elles étaient ensuite copieusement arrosées (déchiquetées) au gros calibre. Le coté "jeux vidéo" réel de la scène était le plus choquant. Tout est dématérialisé, sans valeur, sans miroir d'humanité donc plus facile à détruire.

Admettons que des humains pilotent ces robots comme dans des lan-parties (c'est en fait et surtout une excuse facile pour passer à leur adoption sans remise en question). Cela ne durera qu'un temps. La productivité des robots est toujours supérieure à l'humain (temps, vitesse d'execution, cout de maintenance/réparation et surtout la retraite/soins de santé). Donc il ne faut aucune imagination pour s'attendre à voir débarquer des gardes "prétoriennes" d'un genre nouveau d'ici dix à quinze ans. Brrrrrr frisson mortel garanti!

Au prétexte de sauver des vies (celle de son camp), tout est bon pour justifier le pretexte de déstruction du plus faible, aussi diabolique soit-il présenté. Quels phantasmes jouissifs (leur puissance absolue) poussent ces fanatiques pour motiver (excuser) sans cesse leurs innovations sans que le débat ne soit porté sur la place publique.

Powered by Blogger

Lafraise.com, éditeur de bien jolis T-shirts.