dingo!

lundi, mars 31, 2003

For english rea-spoken-ders


hothothot


Big Problem is Watching You
Nothing in your Head, Honey
Nothing in your Head,
Drop Drop Drop On
The Crescent Moon Before You Sleep
Before You Could Sleep
Staring At Stars Alone Above
Far Beyond Far Far
And Fade Away Fade Away
Along Along the StreetTowers
Never Ending Never Ending Purity

And Give a Break And Give a Beat
Give Me 5 Reasons for Casualty
WarWar, Honey Has Turned
To DLL Hell, Dubble You, Dubble L
ChaosSchizo Won't Gather Moss

And Put An End to God Damned Fight.

samedi, mars 29, 2003

DECONTAMINATION

Bien dans l'actualité merdique qui nous encombre catodiquement, Décontamination de Paul Pourveur est une pièce de théâtre à voir sans hésitation. Un texte à plusieurs niveaux mélant habilement l'humour, les décalages et l'ironie servi par 3 comédiennes surprenantes. La pièce commence par un zeste de provoc sexuelle pour mieux annoncer les clashs idéologiques. Un humour présent en permanence qui fait rire les hommes et les femmes en décalage. De loin en proche, de la politique à l'individu, tout est chaotique et incertain. Le sens des choses est confus : qu'est-ce qui est vrai? qui ment? qui cherche quoi? qui manipule qui? a quel nom?

L'espace de la pièce :Un aéroport, pendant une insurrection populaire ; dans un pays ayant deux alphabets, trois religions, quatre langues, cinq nationalités, six républiques, sept pays voisins limitrophes.

L'action : Trois femmes attendent ...

La trame de fond : Le nouvel ordre mondial du démocrate Mac Donald dicté au canon (" it's economy, stupid ") est passé au crible de ces trois naufragées de notre époque. "La démocratie peut vous rendre bien banale, de temps en temps, j'ai la tentation de voter pour l'extrême droite".

La trame de surface : Les vies de femmes au quotidien, leur désir d'exister, d'être aimée, d'être libre, de rencontrer de vrais hommes ... et de savoir à quoi se raccrocher alors qu'elles sentent tout s'effondrer (autour et) en elles.

Une tragicomédie politico-érotique qui ne manquera pas de trouver un écho avec la perception du monde d'aujourd'hui.

Avec : Ingrid Heiderscheidt, Hélène Gailly, Anne-Sophie Wilkin Mise en scène et scénographie : Christine Delmotte

: Théâtre Place des Martyrs : 22 place des Martyrs 1000 BXL Tel 02/223 32 08 : (MA>VE : 11-18h, SA 14-18h)

jeudi, mars 27, 2003

CLASH DES CULTURES D'IMAGES

Ce qui semble insuportable aux yeux des américains, ne l'est pas forcément aux yeux arabes. Et inversément.

Une petite interview de Dominique Wolton, sociologue, démonte quelques apprioris ou sous-entendus pas forcément écoutés.

Par exemple, voir défiler des kilomètres de véhicules américains sur leur sol est ressenti comme le viol de leur identité, de leur culture. Ce dont nous n'avons pas forcément conscience.

autre chose que le régime de Saddam Hussein, un peuple avec une intelligence, une culture, une ruse et une intelligence politique formidables. L'exemple du thème du sosie est à ce titre excellent. Pour un occidental il est impensable que George W. Bush ait un clone qui apparaisse en public à sa place. En diffusant cette information, qu'elle soit vraie ou non, le régime irakien introduit un doute définitif.

Plus la guerre va durer, plus les opinions publiques vont se radicaliser car elle paraîtra d'autant moins juste qu'elle ne sera plus en cohésion avec ce qui avait été annoncé.

L'EMAIL D'AZNAR INNONDE
L'adresse email du site internet du Parti populaire (PP, droite) du chef du gouvernement José Maria Aznar était saturé jeudi matin par des envois massifs de courriers électroniques d'opposants à la guerre, a-t-on appris auprès du PP. Une campagne d'envois massifs d'e-mails a été organisée en provenance du site noalaguerra.org («non à la guerre»).

LE SOIR NOUS FAIT SON BLOG

Le journal LeSoir nous fait son blog sur les évènements de la guerre qui se déchire l'Irak. En fait ce sont les infos AFP qui sont relayées sur la page qui se met à jour toutes les 5 minutes.


UN DEFUNT PAS CONTENT
John Lennon aurait réprimandé le Premier ministre britannique Tony Blair pour avoir engagé son pays dans la guerre en Irak, a estimé la veuve de l'ancien chanteur des Beatles, Yoko Ono. (Source AFP)

AL-JAZEERA.NET VICTIME DE HACKERS

Le site www.aljazeera.net a subi l'aggression de hackers qui ont empeché son fonctionnement. Cette action est arrivée peu après que le site ait diffusé des images de prisonniers et morts US/UK.

Une forme de censure, sans doute. Mais d'où venaient les pirates?


LA GUERRE COMMERCIALE REPRENDS SON COURS

Une publicité a été publiée mercredi par le New York Times, appelant les Américains à boycotter les produits et services français pour protester contre la position de la France sur l'Irak.

La publicité est payée par le site internet d'informations conservateur NewsMax.com.

Elle cite des dizaines d'entreprises ou produits français, dont Air France, Michelin, Bic, Givenchy, Lancôme, Le Creuset, mais aussi le Club Med, Peugeot, le groupe Publicis, le magazine Elle, Yoplait...


LA FACE CACHEE DE L'EMBARGO SUR L'IRAK

TV5 a diffusé hier soir un reportage sur une foire commerciale organisée par l'IRAK fin 2002. Des dizaines de pays y avaient des représentations, visiblement assez rassurés par la présence Française. Un des points fut relevé sur la façon dont les USA et UK utilisent l'embargo commercial et médical à leur propre avantage. Exemple avec RENAULT Agriculture qui a vendu 200 tracteurs mais n'a pu en livrer moins de 50 en plus d'un an.

Chaque machine faisant l'objet de vérifications scrupuleuses de l'administration US, demandant au passage de changer telle ou telle pièce, avant d'octroyer son accord au minimum quelques six mois plus tard. Le plus drôle c'est de voir l'agent US européen càd l'agent UK enchainer sa propre examination du même dossier pendant une durée toute aussi longue. Résultat des courses, les clients irakiens "préfèrent" acheter une machine US ou UK puisque les délais sont "légèrement" raccourcis.

TV5 risque bien de rediffuser ce reportage dans les jours qui viennent.

mercredi, mars 26, 2003

NO COMMENT





mardi, mars 25, 2003

CHIENNE 2 GUERRE

L'action du peuple de l'herbe contre cette putain de guerre.

J'ai vu une ville attaquer une autre ville, là où des enfants souffrent déja,
Des mères pleurent leurs morts, & les temps sont plus durs
Qu'on ne le montrera jamais à la TV,
Du Vietnam à l'Afghanistan, tout ressemble à une lointaine réalité,
En fait pas vraiment connectée à notre vie,
Jusqu'à ce qu'ils reviennent d'Irak & que les cercueils arrivent avec eux.
Un homme entre dans un bar...
Puis il explose ; plus de quoi rire
Ecoute, Ecoute, Ecoute, une seule condition
Shalom ou Salam peuvent être la mission pacifique
Ecoute, Ecoute, Ecoute, au delà d'une religion des coups
Shalom ou Salam, Bom Shankar, quelle que soit ta vision,
Ecoute, Ecoute, Ecoute, une mission multiculturelle,
Shalom ou Salam peuvent être une mission pacifique
Ecoute, Ecoute, Ecoute, la mission primordiale c'est la Paix
je dis la Paix...
est le mot clé pour Israël & la Palestine,
Ouvre ton esprit, tout ne va pas bien
J'en ai rien à foutre de Saddam, je ne connais pas l'homme,
& je n'ai ni projet de voyage ni solution pour l'Afghanistan,
Suis-je avec Bush ou avec les terroristes?
Qui est-il pour poser cette question alors que c'est son père qui a commencé tout ça
Demande-lui ses références & il apparait évident qu'il n'a pas les capacités intellectuelles pour vraiment être président,
Pourquoi s'inquiéter des armes de destructions massives alors que notre problème c'est la pollution, avec notre production de pétrole,
Un "NON" au traité de Kyoto, non le réchauffement de la planète n'existe pas
S'il met en péril le mode de vie américain, tu te fous de notre gueule?
À polluer la planète, ignorer les changements
& à te demander pourquoi tes amis te tournent le dos & deviennent étrangers
Tu n'écoutes pas, t'arrêtes pas de manquer de respect,
Jusqu'à ce que le monde devienne un tombeau
& j'entends déja la mèche se consumer...
Ecoute, Ecoute, Ecoute, une seule condition
Shalom ou Salam, la mission pacifique
Ecoute, Ecoute, Ecoute, au delà d'une religion des coups
la Paix, Ecoute, Ecoute, Ecoute, une condition
Shalom ou Salam peuvent être une mission pacifique
Ecoute, Ecoute, Ecoute, au delà d'une religion de la frappe
Shalom ou Salam, Bom Shankar quelle que soit ta vision,
Ecoute, Ecoute, Ecoute, une mission multiculturelle,
Shalom ou Salam peuvent être une mission pacifique
Ecoute, Ecoute, Ecoute,la mission primordiale c'est la Paix
Je crois...
Le coeur de Bush saigne du petrole, nous l'avons tous vu
On ne peut ignorer le deuxième épisode de la guerre paternelle ou
Les conséquences du désespoir que nous inspire Blair, je pensais qu'il se sentirait assez concerné
pour entendre l'appel clair contre la guerre... putain
Quand des millions (de gens) manifestent on ne peut les manquer
Alors que les médias ne voient pas, ne veulent pas voir ou se contentent de railler,
Ma vieille guerre, les cohortes de la Guerre Froides, incontrôlables
De Saddam à Oussama, vous, les connards de la CIA, les avez TOUS financés
& maintenant vous avez une raison pour le (retour du) fils de la guerre des Étoiles
Un tout nouvel ennemi pour justifier toutes vos lois
Visant à forcer un pays à s'applatir devant une super-puissance voyou
La guerre avait commencé bien avant que les Twin Towers ne soient touchées
Je ne me laisserai pas faire par Bush mais Blair me désespère
S'ils veulent une guerre, merde, qu'on les laisse y aller
C'est le problème quand on démêle,
On se fait tous baiser parce qu'ils n'ont pas voulu se déplacer
Bombarder l'Afghanistan à ciel ouvert ou peut-être en un point précis
Quand celui que vous recherchez vraiment n'est pas originaire de ce pays
L'homme vient d'un autre pays, qui a beaucoup de pétrole & un passif
Au niveau des droits de l'homme qui me fait bouillir
Mais ce sont des Alliés, les Gentils de l'histoire, tout est mensonge & rien ne change,
Tu te demandes pourquoi le monde tourne à l'envers, plein d'étrangers,
Comment le peuple peut-il savoir si on ne lui dit rien?
Quand tout les moyens d'information ont été acheté puis vendu
L'éducation n'est pas votre préoccupation principale
C'est plus facile de contrôler les masses quand elles ne peuvent s'instruire,
C'est un effort collectif, derrière la guerre contre le terrorisme
Des cercueils des deux côtés, toutes religions confondues, ça ne s'arrange pas
Je n'attaquerais pas l'Irak & c'est comme ça, mec
Il n'y a rien dans ma tête dont je pense que je manque,
En regard d'un pseudo président au service privé du pétrole
De Enron à World.com & plus encore, regarde-les travailler dur

Leur rendre une petite visite de courtoisie

IN A WORLD GONE MAD

A l'écoute le dernier morceau des BEASTIE BOYS après 3 ans de silence !!!!

In a world gone mad it’s hard to think right
So much violence hate and spite
Murder going on all day and night
Due time we fight the non-violent fight

Mirrors, smokescreens and lies
It’s not the politicians but their actions I despise
You and Saddam should kick it like back in the day
With the cocaine and Courvoisier
But you build more bombs as you get more bold
As your mid-life crisis war unfolds
All you want to do is take control
Now put that axis of evil bullshit on hold
Citizen rule number 2080
Politicians are shady
So people watch your back 'cause I think they smoke crack
I don’t doubt it look at how they act

In a world gone mad it’s hard to think right
So much violence hate and spite
Murder going on all day and night
Due time we fight the non-violent fight

First the ‘War On Terror’ now war on Iraq
We’re reaching a point where we can’t turn back
Let’s lose the guns and let’s lose the bombs
And stop the corporate contributions that they're built upon
Well I’ll be sleeping on your speeches ‘til I start to snore
‘Cause I won’t carry guns for an oil war
As-Salamu alaikum, wa alaikum assalam
Peace to the Middle East peace to Islam
Now don’t get us wrong ‘cause we love America
But that’s no reason to get hysterica
They’re layin’ on the syrup thick
We ain’t waffles we ain’t havin’ it

In a world gone mad it’s hard to think right
So much violence hate and spite
Murder going on all day and night
Due time we fight the non-violent fight

Now how many people must get killed?
For oil families pockets to get filled?
How many oil families get killed?
Not a damn one so what’s the deal?

It’s time to lead the way and de-escalate
Lose the weapons of mass destruction and the hate
Say ooh ah what’s the White House doin’?
Oh no! Say, what in tarnation have they got brewing??!!!!???!!
Well I’m not pro Bush and I’m not pro Saddam
We need these fools to remain calm
George Bush you’re looking like Zoolander
Trying to play tough for the camera
What am I on crazy pills? We’ve got to stop it
Get your hand out my grandma’s pocket
We need health care more than going to war
You think it’s democracy they’re fighting for?

In a world gone mad it’s hard to think right
So much violence hate and spite
Murder going on all day and night
Due time we fight the non-violent fight

Si l'envie vous tente d'aller vous risquer sur leurs terres

Fernando Meirelles : Cité de Dieu, enfer des êtres

Extrait de lemonde.fr - lettre aden more on this, more on click

"La violence est dans la tête du spectateur, pas sur l'écran", explique le cinéaste brésilien qui réalise, avec la Cité des
Dieux, un film cru et sans fioritures sur la montée de la délinquance dans une favela de Rio.

Aden : Comment avez-vous adapté ce livre, qui se déroule sur trente années, avec une multitude de personnages, et montre la
montée de la délinquance et du trafic de drogue dans la Cité de Dieu, la Cidade de Deus, favela de la périphérie de Rio ?

Fernando Meirelles : Le livre n'a pas de structure : c'est plutôt une succession d'épisodes mettant en scène à chaque fois un
personnage différent. Nous avons donc eu l'idée de partager l'histoire en trois parties – les années 1960, 1970 et 1980 –
reliées par un fil rouge, – le personnage de Fusée, qui, dans le livre, n'existe que sur une quinzaine de pages.
Quand on traite de la violence, jusqu'où peut-on aller ? Il y a plusieurs scènes très dures, notamment celle où les
adolescents obligent de plus jeunes qui veulent entrer dans leur bande à tirer sur de tout petits enfants ?
J'ai toujours essayé d'en montrer le moins possible. La violence est dans la tête du spectateur, pas sur l'écran... Pour être
honnête, cette séquence-là continue dans le livre, l'un des ados revient sur ses pas et tue le petit garçon... Nous avons
tourné la scène, mais au montage, nous avons pensé qu'il était impossible de laisser ça. Mon monteur a même menacé de
démissionner ! Je précise que cette scène ne sera pas non plus dans le DVD !

Aden : Le constat que dresse votre film est d'un désespoir total ?

Je crois qu'aujourd'hui la situation est encore pire que dans les années 1980. Il y a environ 150 favelas à Rio et trois
chefs en contrôlent une cinquantaine chacun, 15 000 enfants travaillent pour les dealers... Même si la police arrête un chef,
ça ne change rien. Le jour d'après il y a un remplaçant : le roi est mort, vive le roi !

Aden : Pourquoi avoir choisi majoritairement des non-comédiens ?

Paul Lins, l'auteur, a grandi à la Cidade de Deus. Il a mis huit ans pour écrire son livre. Et il raconte que parfois, un
personnage passait sous sa fenêtre et il descendait lui parler pour remonter ensuite écrire ce qu'il avait entendu. C'est
vraiment un livre écrit de l'intérieur ; je voulais la même sensation pour le film. J'ai donc choisi de tourner en décors
naturels – à la Cidade de Deus et dans un autre quartier – et de travailler avec des garçons qui connaissent bien la
situation... Ils jouent leur propre vie, ou celle de gens qu'ils ont connus. Nous avons fait toutes les répétitions en
improvisation. Si vous comparez le scénario et le film, 30 % de ce qu'ils disent était écrit, tout le reste, ils l'ont
créé...

Aden : Au Brésil, votre film est en train de battre des records d'entrées ?

Au départ, je voulais montrer à la classe moyenne brésilienne - dont je fais partie - un Brésil qu'aucun de nous ne connaît.
Je croyais attirer peut-être 5 000 spectateurs dans mon pays, et intéresser quelques salles de cinéma d'art et d'essai à
Londres, Paris et New York... Mais, rien qu'au Brésil, nous avons eu 3 200 000 spectateurs !

Aden : Est-ce que le cinéma peut faire bouger les choses ?

J'ai toujours pensé que non : un film peut faire réfléchir les gens, mais c'est tout... Or celui-ci a suscité des réactions
inattendues. MV Bill, un rapeur très connu au Brésil, nous a accusés dans une lettre très agressive, diffusée sur le Net, de
devenir riches sur le dos des pauvres. Je lui ai répondu et j'ai aussi contacté des amis qui travaillent dans le nouveau
gouvernement. Résultat : nous devons organiser très bientôt une grande réunion avec quatre ministres, des secrétaires d'Etat,
le maire de Rio et un certain nombre d'officiels pour discuter de la meilleure façon de reconstruire les taudis. La Cidade de
Deus sera la première favela à être reconstruite dans le cadre de ce programme...

Propos recueillis par Isabelle Danel

Dernière tendance dans l'univers nocturne de la capitale -française- : "l'apéro-massage".

Extraits de "lemonde.fr"-lettre Aden

Pour se détendre après le bureau -le bourreau-, apporter la touche finale à un bon dîner ou bien se préparer à écumer les dancefloors.

Suprême Volupté

Après un dîner raffiné dans une déco orientale, on se laisse entraîner vers le coin boutique, où Patrice nous accueille d'un sourire rassurant. En fond sonore, variation sur le thème lounge... Il prévient les curieux : "Attention, interrompre un massage, c'est comme si on vous tirait du lit en plein sommeil !" Bercés par l'encens et les sonorités langoureuses, les muscles se détendent un à un.


Dos, épaules, tête, bras, jambes... Sur la fameuse chaise à massage que Patrice installait chaque week-end, place des Vosges, il y a deux ans, on regarde ses soucis s'en aller, un à un. Et c'est la tête légère et le corps régénéré que l'on s'aventure un peu plus tard dans le club du sous-sol pour se déchaîner sur la piste jusqu'au petit matin.


Velvet Cozy

La tête en avant, le front bien calé sur le coussin d'une chaise alambiquée, on observe les lumières qui valsent sur le dancefloor. Les BPM puissants nous enveloppent l'encéphale, des mains inconnues nous courent sur le dos. On est à l'OPA pour une Velvet Cozy. Quelques gin-tonic bien serrés, une bonne dose d'électropop signée Aurore Leblanc ou Stan Da Man et une petite séance de massage japonais dans un coin de la piste... Hmmmm.


Woman Ray Club

"Il y a une logique du corps, et chaque corps est différent". Sur la mezzanine du Man Ray, à chacun son massage personnalisé. "Vous travaillez sur ordinateur ? Voilà ce qu'il faut faire... Vous êtes une fan de course à pied ? Voici un échauffement adapté...". Bien moulé dans son tee-shirt, l'énergique Marc, masseur professionnel à la carrure impressionnante, n'est pas avare de conseils pour le bien-être de la gent féminine. Car attention, messieurs, passez votre chemin : le Woman Ray Club est une soirée exclusivement réservée aux femmes. Entre deux tasses de thé vert, on papote, on rigole, on partage des potins. Et le luxueux restaurant de la rue Marbeuf prend soudain des airs de petit salon féminin, sous les mixes d'Emmanuel S., chef d'orchestre de ce nouveau Sex in the City parisien.


Absolute Destress

Lumières tamisées, déco épurée, sélection musicale savamment étudiée... Sur la mezzanine de l'Alcazar, les yeux et les oreilles sont déjà rassasiés. Avec les soirées Absolute Destress, l'équipe de Catherine Marin prend désormais soin de notre corps tout entier. Directrice de la galerie de soins Au pied levé, la jeune femme prête chaque mardi ses meilleurs masseurs aux clients de la mezzanine. Après un dîner composé d'une assiette bio et d'un cocktail carotte-agrumes, place aux soins : massage facial, shiatsu des jambes et, surtout, réflexologie des mains. Confortablement installé dans un fauteuil moelleux, des mains expertes palpent, pressent, caressent les paumes fatiguées. Résultat : un bain de jouvence et de vitalité, sans même quitter votre veste.


lundi, mars 24, 2003

Musique Revue

Tarwater au bota

Vraiment bien ce concert. Intimisme et simplicité.

Morceaux bien ciselés, délicats, atmosphériques, tendus,
beats le plus souvent discrets, la magie est ténue et
les versions se décrochent doucement des versions albums.

Lights raffinées, bouquets de faisceaux aux couleurs sobres, pas d'images.

Public assis et concentré, soulbanging exprimés
par le chaloupement des têtes, des pieds, des mains.
A l'image des 2 musiciens, debout eux, de noir vêtu.
Très peu de matériel, pas de laptop à la pomme:
une mixette, un petit synthé à tirettes, quelques triggers, le micro et la basse.

"Thank you, space brothers, space sisters, see you next time"

Posted by the BigRen in my mail box

MICHAEL MOORE FAIT DES PATTES DE MOUCHES

Lundi 17 Mars 2003

George W. Bush 1600 Pennsylvania Ave. Washington, DC

Cher Gouverneur Bush :

Alors c'est aujourd'hui votre fameux "moment de vérité", le jour où "la France et le reste du monde doivent abattre toutes leurs cartes sur la table". Je suis heureux de savoir que ce jour est finalement arrivé. Parce que, je dois vous dire, ayant survécu à vos 440 jours de mensonges et manigances, je n'étais pas sur de pouvoir tenir le coup encore longtemps. Alors je suis content de savoir qu'aujourd'hui est le Jour de Vérité, parce que j'ai moi-meme quelques vérités que j'aimerais
partager avec vous :

1. Il n'y a virtuellement PERSONNE en Amérique (à part quelques cinglés à la radio et Fox News) qui soit fin pret à entrer en guerre. Sortez de la Maison Blanche et parcourez n'importe quelle rue d'Amérique et essayez de trouver cinq personnes qui CREVENT D'ENVIE de tuer des Irakiens. VOUS N'EN TROUVEREZ PAS ! Pourquoi ?
Parece qu'AUCUN Irakien n'est jamais venu ici pour tuer l'un d'entre nous ! Aucun Irakien ne nous a meme jamais menacé. Vous voyez, c'est comme ça que nous les Américains moyens raisonnons : Si un tel n'est par perçu comme une menace pour nos vies, alors, croyez-le ou pas, nous n'avons aucune envie de le tuer ! C'est comme ça.

2. La majorité des Américains -- ceux qui ne vous ont jamais élu -- ne sont pas dupes au sujet de vos armes de destruction massive. Nous savons quels sont les véritables enjeux qui touchent à nos vies quotidiennes -- et aucun d'entre eux ne commence avec un Q ou finit avec un I.

Voici ce qui nous menace : deux millions et demi d'emplois ont été perdus depuis que vous avez pris vos fonctions, la bourse est devenue une farce cruelle, et personne ne sait s'il touchera un jour sa retraite, l'essence coute désormais deux dollars le gallon -- et la liste est longue. Le bombardement de l'Irak n'arrangera. Pour que les choses s'améliorent, il voussuffirait de démissioner.

3. Comme l'a bien dit Bill Maher la semaine dernière, jusqu'à quel point faut-il etre nul pour perdre un concours de popularité avec Saddam Hussein ? Le monde entier est contre vous, M. Bush. Vous compatriotes Américains en font partie.

4. Le Pape a dit que la guerre était mal, que c'était un PECHE. Le Pape ! Mais pire encore, les Dixie Chicks se sont prononcés contre vous ! Jusqu'où faut-il tomber avant que vous apercevoir vous etes tout seul dans cette guerre ? Bien entendu, il s'agit d'une guerre dans laquelle vous n'aurez pas à combattre personnellement. Tout comme lordque vous avez évité la conscription pendant la guerre du Vietnam et qu'on y a expédié les pauvres à votre place.

5. Parmi les 535 membres du Congrès, UN SEUL (le Sénateur Johnson du Dakota du Sud) a un enfant sous les drapeaux ! Si vous voulez réellement vous battre pour l'Amérique, veuillez envoyer immédiatement vos filles jumelles au Koweit et qu'elles enfilent leurs combinaisons de protection contre les armes chimiques. Et que chaque membre du Congrès qui a des enfants en age de partir sacrifie ses gosses dans cet effort de guerre. Qu'est-ce-que vous dites ? Vous n'y pensez pas ? Et bien, devinez quoi -- nous n'y pensons pas non plus !

6. Finalement, nous aimons la France. Oui, certes, ils nous ont fait quelques jolis coups tordus. Oui, c'est vrai, certainspeuvent etre très agaçants. Mais avez-vous oublié que nous n'habiterions meme pas dans ce pays appelé l'Amérique si les Français n'avaient pas été là ? Que nous avons gagné notre Guerre Révolutionnaire grace à leur aide ? Que c'est la France qui nous a donné notre statue de la Liberté, un français qui a construit le Chevrolet, deux frères français qui ont inventé le cinéma ? Et à présent ils font ce que seul un vrai ami peut faire - vous dire la vérité en face, sans fioritures. Alors arretez de vous en prendre aux français et remerciez les d'avoir raison pour une fois. Vous auriez vraiment du voyager plus (comme avant) avant de prendre le pouvoir.

Votre ignorance du monde non seulement vous a fait passer pour un imbécile, mais vous a aussi enfermé dans un piège d'où vous n'arrivez plus à sortir.
Et bien, rassurez-vous - j'ai de bonnes nouvelles. Si vous lancez cette guerre, il y a de fortes chances qu'elle ne dure pas longtemps parce que
j'imagine qu'il n'y aura pas beaucoup d'Irakiens prets à offrir leurs vies pour protéger Saddam Hussein. Après avoir "gagné" votre guerre, vous bénéficerez d'une poussée de popularité parce que tout le monde aimeles gagnants -- et tout le monde aime voir un cul se faire botter de temps en temps (surtout lorsqu'il s'agit d'un cul du tiers-monde !). Et comme pour l'Afghanistan, nous oublierons ce qu'il advient d'un pays que nous venons de bombarder parce que c'est vraiment trop compliqué ! Alors faites pour le mieux pour profiter au maximum de votre victoirejusqu'aux prochaines élections. Bien sur, elles sont encore loin, alors il nous faudra garder le moral tandis que l'économie continuera de sombrer !

Mais qui sait -- peut-etre que vous trouverez Ossama quelques jours seulement avant les élections ! Pensez-y ! Gardez l'espoir ! Tuez des Irakiens -- ils ont notre pétrole ! !

Cordialement,

Michael Moore
http://www.michaelmoore.com

dimanche, mars 23, 2003

Jodorowsky Night - Nova - 21 Mars 2003

Il était donc demandé au public d'écrire un "petit 6 vers libres", de les mettre dans une boîte passante puis, s'ils en étaient tirés, de venir les lire devant le public.

J'étais encore entrain de les écrire que l'urne passa sans crier gare ;..

Les voici donc ... j'avais même prévu une petite intro chantée sur fond de woyoyo woyoyo woyoyo yoyoyoyo ... et tatta ti et tattata

J’écris sur le dos de ma chaise
Plein d’aisance renversée,
Celle de celle qui chante la prouesse et le verbe
De cette … Ragga Reggae Reevolution
Of ze Poet Gangsta.

Slam Slam right all through the night.



Je pense pas avoir tout à fait perdu ma soirée puisqu'à la sortie ce bon vieux Jodo signait quelques livres ... J'en avais un autre sous le bras : "Lettres à Pauline", Récit d'un Voyageur au Pays des Indiens Tawahkas, de et par Xavier Löwenthal ... et j'y ai été de ma petite pub personnelle auprès du maître ... ouvrage que je recommande chaudement d'ailleurs à tout un chacun ici présent et qui aime les voyages.

samedi, mars 22, 2003

BLUR CONTRE LA GUERRE
Out of Time, le dernier clip de Blur dont le leader Damon Albarn a été particulièrement actif dans la campagne anti-guerre britannique de ces dernières semaines, poursuit dans la même veine militante.

Utilisant des images tirées d’un documentaire de la BBC, il met en scène une femme militaire sur un navire américain, séparée de son partenaire en service sur un autre bateau, et loin de son fils laissé à la maison. Il prétend montrer les effets de la guerre sur de simples individus, exécutants en bout de chaîne des politiques menées par leurs Etats. Et il illustre dans le même temps, selon le réalisateur John Hardwick, les thèmes de la chanson : la distance et la perte.

MADONNA VEND SON NOUVEAU SINGLE EN MP3
La Ciccone vit avec son temps. Avant son arrivée chez les disquaires, le titre American Life, premier single extrait du nouvel album éponyme de Madonna, peut d'ores et déjà être commandé au format MP3 par les internautes américains moyennant paiement de 1,49 dollar. Le fichier musical leur sera envoyé par mail à partir du 24 mars en deux formats au choix, 128 ou 192 Kbps.
Site de Madonna

NOUVEAU JACQUES DUTRONC
Nouvel album pour la légende française prévu pour le 19 mai 2003. Pour ce nouvel opus produit par Alain Lubrano, Dutronc a composé l'ensemble des musiques dont un instrumental. Pour les textes, Jacques Lanzmann, qui a écrit entre autres le fameux Paris s'éveille, signe son grand retour. Deux reprises à signaler : Un jour tu verras de Mouloudji et C'est la vie d'Eddie Constantine. Le dernier disque de Jacques Dutronc, Brèves rencontres, datait de 1995.

LES CONSEILS DE SHARON A BUSH

L'administration américaine devrait se remémorer les échecs et les victoires israéliennes lors de la guerre au Liban, en 1982, et en tirer les leçons pour son offensive en Irak.

Charles Enderlin, journaliste correspondant français en Israel, propose une analyse de l'expérience de Tsahalet explique les conseils auxquels les américains vont devoir faire attention pour ne pas s'embourber trop vite en Iraq.

LA COALLITION DES TEMERAIRES

Une liste des «alliés» de la coalition contre l'Irak a été publiée mercredi 20 mars 2003 dernier. Mais la lecture de celle-ci donne, en creux, une image cruelle de l'isolement américain : on n'y trouve qu'une trentaine de pays, sans envergure politique ou militaire, à l'exception d'une poignée d'entre eux : la Grande-Bretagne, le Japon, l'Australie ou l'Espagne.

Selon Josh Spero, professeur à la faculté de Fitchburg (Massachusetts), «Le point commun, c'est leur besoin désespéré de soutien américain, notamment sur le plan militaire. Prenez les noms un par un, c'est frappant : Japon, Corée du Sud, Colombie, Afghanistan... Vous trouvez aussi tous les pays qui espèrent recevoir les troupes américaines qui doivent être déménagées d'Allemagne : Roumanie, Bulgarie, les Pays baltes...» Bref, selon lui, cette liste ressemble à tout sauf à une «coalition de volontaires». Elle n'est pas davantage une «coalition des téméraires».

Découvrir plus d'informations sur les coalliés ... et les risques que comportent leur alliance.

Ô Rage Ô Désespoir

La soirée Jodorowsky ne fut pas des plus heureuses.

Le documentaire présenté en apéritif fut à la hauteur du personnage, épais et dense ... danse de la réalité.

Le cabaret mystique a été remplacé en dernière minute par la Ré_évolution poétique : une assemblée de poètes autour de Jodo venus lire des textes et crier le lancement de leur mouvement pan-européen. Assez prout prout dans le genre. Juste de quoi réconcilier, le public avec les lectures publiques poétiques, enfin c'est ce qu'ils croyaient! Quand à moi, je n'ai eu ni la foi, ni l'illumination.

Disons le habilement et même rapidement : j'exècre ce genre : très pauvre dans leur lecture : soporifiques analgésiques : très peu pour moi. Je pense que la déception était grande dans la salle mais la courtoisie fut de rigueur. Même simplement lire un texte en public demande de respecter quelques règles élémentaires pour faire passer le message par le corps (le massage?). Mauvaises respirations, maladroits dans leur gestuelle : de vrais suicidés du spectacle. Jodo vieux routier était de loin le plus habile. Le fond pouvait être intéressant ... mais la mise en forme fut un vrai calvaire.

Je ne sais pas ce qu'ils vont ré_évolutionner à part leur demande ego. Ils ne proposent rien de bien nouveau: rien de drôle, rien d'amusant, rien de provocant ... rien de très vivant : juste une effervescence petit bourgeois bien dans ses formes. Où se cache donc leur souffle vital? On aurait dit des professeurs de français passionants pédagogues fatiguants leurs élèves avant une interro. Peut-être leur reconnaitre le mérite de vouloir sortir la poésie - les peaux aiment - de l'intégrisme intellectuel que l'on croise trop souvent, celle des élites qui aiment se chier dessus. Seulement les textes proposés ne transpiraient pas beaucoup la poésie, ses jeux de langues -french kiss-, ses deuxièmes ou troisièmes degrés -brûlures vives- ...

Il est loin le temps, où Jodorowsky critiquant justement Breton de petit bourgeois étriqué cherchant à faire briquer le lustre de son mouvement, inventait PANIC avec Topor et Arrabal. Un théâtre happening total qui mélangeait rock'n'roll, sexualité, violence, .... dans des évènements totalement improvisés dont notre ami CoCo devrait s'inspirer pour monter en intensité dans ses prochains vernissages.

Cela ne change rien à mon appréciation du travail que réalise Jodorowsky aka les 2.000 ordinateurs fous connectés entre eux. Mais les autres ... pppfffffffff quels poètes! quelle poète est-ce la belle plante?

vendredi, mars 21, 2003

COMMENT RETOURNER SON OPINION PUBLIQUE

L'Advertising Council, lobby états-unien de l'industrie publicitaire, a dévoilé six spots-télé dont la diffusion a commencé le 19 février 2003. Les clips mettent en scène Tom Ridge, secrétaire états-unien à la Sécurité de la Patrie, des pompiers new-yorkais et des policiers.

De petits mouvements suggèrent que la caméra est portée à l'épaule et le cadrage parfois approximatif donne aux films l'apparence de documentaires. Le décor est minimal : fond gris, lumière blanche provenant du coin supérieur droit, comme d'une lucarne. Au total, l'ambiance est grave, le ton des interventions est solennel. Les personnages semblent réunis par l'adversité.

Les six spots font systématiquement référence à la famille et aux enfants : « chaque famille en Amérique devrait se préparer à une attaque terroriste », déclare Tom Ridge, filmé en plan serré. Dans une autre spot, il lance un appel : « Nous demandons aux mères et aux pères de penser à faire quelques gestes simples afin de se protéger et de protéger leurs enfants ». L'association des mots « attentats » et « enfants », a pour but de susciter l'indignation et la peur.

L'effet recherché est d'impliquer un maximum de citoyens dans la « guerre au terrorisme » en leur demandant d'effectuer une action, même bénigne.

Le budget actuellement dépensé est de 15 millions de dollars mais le lobby espère obtenir plus de 50 millions de dollars pour envahir tous les espaces publicitaires possible.

Si vous voulez en savoir plus, je vous conseille l'article de l'analyse détaillée. Ou encore de vous rendre directement sur le site officiel de la campagne : www.ready.gov


JODOROWSKY : LES YEUX D'OR

Jodo sera présent ce soir à Bruxelles dans le cadre du Festival du Film Fantastique. Une soirée spéciale lui est dédiée au cinéma NOVA.

AXE DE LA PAIX

Afin de lutter contre l'axe de la guerre, un mouvement citoyen soutenu par le Réseau Voltaire, a créé un site web qui centralise l'ensemble des actions qui sont proposées pour entraver les actions de belliqueuses des faucons (vrais cons ouaip!) de Washington.

Une première action proposée est le blocus des ambassades US.

jeudi, mars 20, 2003

LA LOI DE COMPETENCE UNIVERSELLE BELGE CONTRE LES RICAINS

Des irakiens proches de victimes de la guerre de 91 viennent de déposer une plainte contre Bush Père et ses barons Dick Cheney, Colin Powell et Norman Schwarzkopf.

La réaction la plus virulente provient des États-Unis. Colin Powell envisage même de remettre en question la place que joue la Belgique sur la scène internationale, avec le siège de l'Otan et la présence du Shape. Hier, les États-Unis ont demandé à la Belgique de rejeter sans tarder cette plainte et empêcher la récurrence de plaintes similaires.

Les politiciens belges souhaitent apporter des modifications à la loi, lui ajouter des filtres pour empêcher "les excès".

Louis Michel Quand les gens visés proviennent de pays démocratiques où la justice est capable de juger de tels faits, il n'y a pas lieu de les poursuivre ici (en Belgique).

Pour Eric David, professeur de droit international à l'ULB, le résultat de cette plainte est triple : on enfonce un coin dans la politique courageuse de la Belgique vis-à-vis des États-Unis, on laisse entendre qu'il n'y a qu'en Belgique que de telles plaintes peuvent être déposées et on donne des arguments à ceux qui dénoncent l'instrumentalisation de la loi. Bref, conclut-il, si la plainte est fondée et mérite alors d'être prise au sérieux, il est politiquement irresponsable de la déposer en Belgique en ce moment.

Lire l'article complet

L'EMPIRE IMPOSE LA GUERRE PERPETUELLE

L'équipe d'idéologues qui entoure M. George W. Bush (MM. Cheney, Rumsfeld, Wolfowitz, Perle, etc.) a théorisé depuis longtemps cette montée vers la puissance impériale des Etats-Unis [...]

A l'époque, raconte un témoin, « le syndrome du Vietnam était encore vivace. Les militaires ne voulaient recourir à la force que si tout le monde était d'accord. Les conditions posées requéraient pratiquement un référendum national avant qu'on puisse employer la force. Aucune déclaration de guerre n'était possible sans un événement catalyseur tel que Pearl Harbor ». Pourtant, cette équipe de faucons, avec l'aide déjà du général Colin Powell, parvint à mettre sur pied, en décembre 1989, sans l'accord du Congrès ni celui des Nations unies, l'invasion du Panama (plus de mille morts) et le renversement du général Noriega.

Ces mêmes hommes ont ensuite conduit la guerre du Golfe, au cours de laquelle les forces armées des Etats-Unis effectuèrent une démonstration de surpuissance militaire qui stupéfia le monde.

Revenus au pouvoir en janvier 2001, ces idéologues ont considéré les attentats du 11 septembre comme l'« événement catalyseur » attendu depuis longtemps. Rien désormais ne semble les freiner. Au moyen du Patriot Act, ils ont doté les pouvoirs publics d'un instrument liberticide redoutable ; ils ont promis d'« exterminer les terroristes », proposé la théorie de la « guerre globale contre le terrorisme international », conquis l'Afghanistan, renversé le régime des talibans et projeté des forces de combat en Colombie, Géorgie, Philippines... Ils ont ensuite défini la doctrine de la « guerre préventive » et justifié, à base de propagande et d'intox, cette guerre contre l'Irak.

Ils acceptent que Washington se concentre sur les vrais lieux de pouvoir à l'heure de la globalisation libérale : G7, FMI, OMC, Banque mondiale... Mais ils souhaitent extraire peu à peu les Etats-Unis du cadre politique multilatéral. C'est pourquoi ils ont poussé le président Bush à dénoncer le protocole de Kyoto sur les effets de serre, le traité ABM sur les missiles balistiques, le traité instituant une Cour pénale internationale, le traité sur les mines antipersonnel, le protocole sur les armes biologiques, l'accord sur les armes de petit calibre, le traité sur l'interdiction totale des armes nucléaires, et même les conventions de Genève sur les prisonniers de guerre pour ce qui concerne les détenus du bagne de Guantanamo. Le prochain pas serait le refus de l'arbitrage du Conseil de sécurité. Ce qui menacerait de mort le système des Nations unies.

Pièce par pièce, au nom de grands idéaux - la liberté, la démocratie, le libre-échange, la civilisation -, ces idéologues procèdent ainsi à la transformation des Etats-Unis en Etat militaire de nouveau type. Et renouent avec l'ambition de tous les empires : redessiner le monde, retracer les frontières, policer les populations.



Lire la suite de l'article de Ignacio RAMONET

Ca Y'est ILS RECOMMENCENT

Inutile d'en rajouter, tous nos faux-amis journalistes tévé locaux qui s'excitent en commentant CNN ou AlJaZeera, à la recherche d'un scoop ou l'autre (entendez un ragot ou l'autre :o), ne se sentent plus pisser depuis tôt ce matin. J'imagine comme à l'acoutumée, ils doivent sentir leur égos gonfler à l'importance hystérique accordée à l'évènement. Attention au sur-régime. Finalement présentatrice de Jité, c'est un peu comme une vedette pop pré-ado style Laurie ou Britney: un système où plus les spectateurs piquent leur crise d'hystérie, plus les vedettes se sentent importantes : VACUUM TV

Les idées simples ne sont pas toujours les meilleures explications pour expliquer les dessous de table (quelques journaleux s'aventureraient sur les dessous des cartes).

Voici une fichier powerpoint instructif qui vous apprendra comment les USA ont gagné leur vie lors de la première guerre du golf en 1991.

Il explique aussi clairement les deux intérêts vitaux pour les états-unis : contrôler les sources de pétroles (l'état américain est actionnaire majoritaire dans presque toutes les grandes companies pétrolières états-uniennes) mais surtout affaiblir l'Arabie Séoudite qui finance l'islamisme international grace à ses revenus pétroliers.

A moins d'avoir des intérêts dans le secteur de l'armement américain ou encore dans l'état US, difficile de cautionner le système à la lueur des explications données.



mardi, mars 18, 2003

Coco speaking



Bonjour à toutes et à tous,


C'est avec grand plaisir que je vous invite au vernissage de l'exposition "LES PUCELLES DE BRUXELLES
vs LES PIRATES DE LUXE" ainsi qu'au défilé de la collection "PIRATES DE LUXE" qui se tiendra le jeudi
20 mars 2003 au théâtre MARNI (25, rue de Vergnies - 1050 BXL) dès 18h00.



François Coorens

DjSetMisterMong

Gang of Four;Peaches:MissKittin~Peaches$SageFrancis£BoomBip/Royskopp#

>>OUT NOW<<

The outstanding compilation Juke Joint - compiled by BOOZOO BAJOU feat. Primal
Scream, Boozoo Bajou, Groove Armada, Burnt Friedmann&The Nu Dub Players, Rhythm
and Sound, John Lee Hooker, Paul Weller and many more. Check it out!!!

“…this music can save your life” (INTRO march 03)
“…a really fabulous mix” (GROOVE march/april 03)
“…great compilation! wild wood! extra bonus for that” (JAZZTHING)


>>In the pipeline<<

The debut album from EMO is almost finished and will feature collaborations with
Boozoo Bajou, Les Gammas, Daddy Ous (Nuspirit Helsinki) and Djosos Krost feat.
Jah Bobby.
Outstanding Dub Sounds and EMO's golden voice will take you to a new
dimension…watch out!

“First Time Experiences” the new 12” (Emo vs. Les Gammas) feat. remixes by
G.Corp. and Povo (out now!!) already gets big support from Mr.Scruff ("more
goodness from Emo"), Raw Deal ("Wonderful!..."), Dom Servini ("Awsome!!.."),
Michael Rütten ("big follow up..."), Mad Mats ("...BIG !!!"), Nik Weston
("....Fabuloso!!") and Alan Brown, to name a few…check it out!


LE SITE DU JOUR : BRETZEL FOR BUSH . COM

Un site web français se propose de récolter des fonds pour envoyer des bretzels à Georges et aider des oeuvres humanitaires. Puisque le fameux biscuit a failli éliminer le président des USA il y a quelques mois, l'organisation bretzelforbush.comse propose de l'innonder du biscuit mortel.

Pour chaque Bretzel envoyé à Georges W.Bush, 1 € sera reversé à une association traitant de la protection de l'enfance à travers le monde."

lundi, mars 17, 2003

And Death Shall Have No Dominion

By Dylan Thomas


And death shall have no dominion.
Dead men naked they shall be one
With the man in the wind and the west moon;
When their bones are picked clean and the clean bones gone,
They shall have stars at elbow and foot;
Though they go mad they shall be sane,
Though they sink through the sea they shall rise again;
Though lovers be lost love shall not;
And death shall have no dominion.

And death shall have no dominion.
Under the windings of the sea
They lying long shall not die windily;
Twisting on racks when sinews give way,
Strapped to a wheel, yet they shall not break;
Faith in their hands shall snap in two,
And the unicorn evils run them through;
Split all ends up they shan't crack;
And death shall have no dominion.

And death shall have no dominion.
No more may gulls cry at their ears
Or waves break loud on the seashores;
Where blew a flower may a flower no more
Lift its head to the blows of the rain;
Though they be mad and dead as nails,
Heads of the characters hammer through daisies;
Break in the sun till the sun breaks down,
And death shall have no dominion.


Posted by Tof

Sans commentaires



La Voix du Nord Edition du vendredi 14 mars 2003

Actualite / Info-Générale / Page 2 / Article 6
Justice
La conductrice avait tué une adolescente en répondant à son
téléphone
Accident mortel avec un portable : prison avec sursis

Le tribunal correctionnel de Fontainebleau (Seine-et-Marne)
a condamné, hier, à deux ans de prison avec sursis une femme
qui avait tué une jeune cycliste après avoir perdu le
contrôle de sa voiture en répondant à son téléphone
portable. Cette peine est assortie de l’annulation du permis
de conduire – avec exécution provisoire – et de
l’interdiction de le repasser pendant deux ans. La prévenue
écope également d’une amende de 1 350 euros. Le tribunal n’a
pas suivi les réquisitions du ministère public qui avait
réclamé le 16 janvier deux ans de prison, dont 6 mois ferme.
Patricia Walrave, 31 ans, était poursuivie pour homicide
involontaire après avoir tué le 4 avril 2001 Audrey, 14 ans,
qui circulait avec douze jeunes cyclistes du Vélo-club de
Nemours. Six autres jeunes gens avaient été blessés, dont
Jeremy, qui avait assisté à l’audience en fauteuil roulant.
A l’issue du jugement, les parents de la victime, M. et Mme
Lardon, ont annoncé qu’ils feraient appel de cet décision. «
Impunité... » « En apprenant ce jugement, les automobilistes
qui utilisent le portable au volant continueront de le faire
en toute impunité », a confié le père de la victime. Pour
l’avocat de Melle Walrave, « le tribunal a su faire la part
des choses
».
A l’audience, le père d’Audrey, qui encadrait le groupe le
jour du drame, avait demandé « une sanction proportionnée
aux conséquences ». « On parle d’homicide involontaire. Elle
savait que téléphoner au volant est interdit par la loi,
c’est donc un homicide volontaire. » L’instruction a
démontré que Patricia Walrave avait perdu le contrôle de la
Renault Espace en tentant d’attraper, à la sortie d’un
virage, son téléphone qui sonnait. D’après les experts, la
vitesse n’est pas en cause. En revanche, le mauvais état de
la voiture, qui appartenait à ses employeurs de l’époque,
qui n’ont pas été poursuivis, et l’inattention de quelques
secondes provoquée par la sonnerie, sont responsables.


vendredi, mars 14, 2003

BOOMERANG SUR LES CRITIQUES ANTI-SEMITES D'ISRAEL SUR LA BELGIQUE

...

La tempête s'est déclenchée quand un tribunal belge a décidé qu'Ariel Sharon pouvait être poursuivi pour crimes de guerre, mais seulement au terme de son mandat de Premier ministre en Israël. Les officiers de l'armée israélienne impliqués dans les massacres des camps de réfugiés de Sabra et de Chatila de 1982 peuvent être poursuivis dès maintenant.

Dans un programme télévisé israélien, le présentateur, un juriste, a dit : « La Belgique antisémite veut juger les officiers d'un deuxième pays pour des crimes commis dans un troisième pays, alors que les accusés n'ont pas le moindre rapport avec la Belgique, ne sont pas sur le territoire belge et que l'ensemble de l'affaire ne concerne pas la Belgique. C'est de la mégalomanie qui relève vraiment de psychiatres ! »

« C'est étrange », ai-je répondu au cours l'émission, « je crois me rappeler une affaire où un pays A a kidnappé dans un pays B le citoyen d'un pays C qui avait commis dans un pays D des crimes contre les citoyens de pays E, F et G, cela bien que les crimes aient été commis bien avant même que le pays A existe. »

Je voulais bien sûr parler du procès d'Adolf Eichmann sur lequel nous étions tous d'accord.

« Comment pouvez-vous comparer les deux ! » ont hurlé à l'unisson les autres participants à l'émission. Évidemment, comment peut-on comparer les actions de Juifs avec des actions de Goys commis contre des Juifs ?

Bien sûr, ce sont les Juifs qui ont demandé après la deuxième guerre mondiale que tous les pays poursuivent les criminels de guerre nazis et leurs alliés. Eichmann a été jugé en Israël aux termes de la « loi israélienne pour traduire en justice les Nazis et leurs complices » sans considération de frontières.

Plus récemment, la Knesset a voté une autre loi permettant aux tribunaux israéliens de poursuivre les auteurs de tout crime commis contre des Juifs n'importe où dans le monde. Alors, que reproche-t-on à la loi belge de « juridiction universelle », qui permet à des tribunaux belges de juger des criminels de guerre de quelque pays que ce soit ?


Lire l'article complet chez TERRE D'ESCALE

Question : comment vérifier ses sources, pour savoir si tout ce qui est dit ci-dessus est fondé?

LA FILLE AU PARAPLUIE par Grosse Fatigue

Je vous propose encore d'aller découvrir les f(r)ictions du site de Grosse Fatigue.

Nous sortons en même temps sous la pluie diluvienne battante, ah quelle battante cette pluie, elle nous assassine, elle nous darde, elle nous en veut. La pluie lourde. Nous sortons en même temps mais j'ai l'accessoire, j'ai le parapluie. Nous avons la direction commune, la rue des arcades, l'abri urbain, le centre commercial. Deux cents mètres peut-être. Je la rattrape, c'est pas de refus bien sûr, elle s'abrite on marche. On ne se connaît pas.

Elle est aussi jolie de face que de profil que son cul je la regarde dans les seins dans les yeux, ses seins montrent ses dents, la voilà qui sourit la goutte à l'œil, on se presse elle me remercie. La pluie.

Elle aime peut-être Pat Metheny ça ne m'étonnerait pas, la pluie est un bienfait. On ne parle guère elle sourit. Je lui dis "On va à l'hôtel, histoire de découvrir les joies cachées des corps endolories ? " Mais ça n'est rien, Julien Clerc, ça n'est rien à côté de ce qu'elle me répond :
- Grosse Fatigue ?
- Pardon ?
- On se tutoie, non ?
- Si tu veux..
- Grosse Fatigue !
- (je feins, j'ignore) Pourquoi tu répètes ça ?
- Fais pas semblant qu'elle me dit ! Ton nom de scène ! Ton pseudo interplanétaire ! Je sais que c'est toi !
- Putain la vache ! que je lui dis. Mais bon euh, je vous ai jamais vue euh, toi, euh. J'en restais les bras ballants sous les arcades qu'on venait d'accoster comme un rivage.
- Fallait bien que ça t'arrive, après tes 100 000 visiteurs, ta petite gloire minable sur le net, dans les canards à qui tu réclamais un article sur ton talent, après ton 600ème texte !
- Mais je l'ai même pas encore mis en ligne ! C'est incroyable ça ! Je pris peur ou je prie peur, c'est comme on veut quand on est athée. Elle était magnifique de ses yeux méprisants elle me méprisait, enfin, mon personnage, serviteur, elle m'avait repéré dans la vraie vie ! C'est pas possible ça ! C'est pas possible ! La vie n'est pas un film hollywoodien ! C'est interdit ! Ça n'existe pas ! Qu'on me pince je rêve ! Au secours !

Elle me dit : "C'est pas mal ce que tu fais. Ça vaut pas qu'on s'y arrête longtemps, mais pour les paresseux au bureau, pour les consultants informatique, pour les chasseurs de tête, pour les secrétaires, pour les étudiants nostalgiques, pour les réacs connectés..." Elle sort un cahier de sa poche, elle lit, elle récite : "pour ceux qui s'emmerdent au bureau, pour les profs vieille école, pour les ronds de cuir des ministères, pour quelques Belges, trois Suisses, (forcément), 12 Canadiens (bien connectés), et aucun Tchétchène, ça passe le temps entre deux rendez-vous inutiles dont on disparaîtrait bien. " Elle poursuit : "pour les femmes en manque qu'ont pas encore vu ton gros derrière et t'es chauve et tes rides, pour celles qu'imaginent et pour ceux qui se verraient bien dans des comités de lecture, ah, un texte à se mettre sous la dent pendant la pause café, c'est pas mal."

J'avais les boules. Comme quand l'une d'entre-autres était repartie avec son ingénieur parce que c'était mieux avec moi mais plus sûr avec lui. Ah les boules ! Elle poursuivit :

J'ai des bas sous ma jupe, avec des porte-jarretelles tout neufs. Un slip noir en dentelle échancré mais pas un string vu que t'aime pas tant que ça. J'ai une guêpière par dessus pour faire l'insecte omnivore et je vais t'épuiser l'après-midi, la soirée, la nuit.

Et Joël Collado arriva, avec la météo pour aujourd'hui. Ma voisine allongée était une autre femme, la vraie, la femme de ma vie actuelle encore enceinte (elle est tout le temps enceinte depuis deux ans, je m'habitue), je me lève, j'ouvre le robinet à fond pour pas qu'il vibre, la vraie vie m'attend. Ah.

Ah.

INGRID BETANCOURT EST EN VIE

Un communiqué reçu des FARC ce jeudi après-midi :

"Ingrid Betancourt est en vie et en bonne santé physique". Elle, et
tous les prisonniers politiques ne seront libérés que "dans le cadre d'un
accord entre le gouvernement colombien et les FARC", a ajouté le
commandant Raul Reyes, porte-parole de la guérilla (communiqué des FARC)

"Ingrid est en bonne santé physique", mais "ne peut pas l'être du tout
sur le plan moral face à l'absence évidente d'une volonté politique de
la part (du président) Alvaro Uribe pour aboutir à une solution
définitive au problème croissant des prisonniers de guerre", a-t-il poursuivi.
Selon M. Reyes, la célèbre otage est cependant "stimulée par les
initiatives prises par le gouvernement français et sa famille pour obtenir sa
libération"


jeudi, mars 13, 2003

Enlarge your penis.

Lu sur http://grosse.fatigue.free.fr/


Voilà ce que l'on me dit d'Outre-Atlantique chaque nuit que je dors à points d'exclamation bien fermés. Enlarge your penis !!! Tous les jours en (de quoi je me) mails interposés, la proposition fait son chemin...

Voilà donc ce qui mène l'empire américain au bord du gouffre, voilà l'ultime obsession faite homme : il est temps d'avoir une bite immense. L'étrangeté du propos et du moment choisi ne cesse d'étonner. Si l'on considère que le "mass-mailing", ou le "spam", bref, cette méthode lamentable qui vise à envoyer n'importe quoi au monde entier sous prétexte que ça fait du chiffre, donc si l'on considère le contenu de tout cela comme une espèce de tendance sociale, force est de constater que l'Amérique (ou tout ce qui parle maternellement anglais, mais j'avoue soupçonner plus facilement les USA), force est de constater donc que l'obsession américaine est dans la culotte, et que c'est pas beau à voir.

Imaginez et excusez-moi du peu : un pays dont les dirigeants décident d'en attaquer un autre sans grand pouvoir sous un prétexte quelconque, un pays endetté, déficitaire, désindustrialisé, religieux, enfin bon, un pays plein de gros défauts (mais aussi de jazz, je n'oublie rien Steve Mac Queen), un pays qui se veut moraliste, un continent contre l'axe du mal ! Rendez-vous compte ! C'est pas dingue ça ? Quelle préocupation ultime ? Je vous le donne en mille !

Et bien oui : ce pays est habité par de gros obèses qui ne rêvent que d'une chose. Avoir enfin une bite à la mesure de leurs ambitions. Voilà à quoi rêvent les maîtres du monde. Et comme c'est difficile, ils envoient des fusées dans l'espace docteur Freud, en voilà du symbole, du phallique, de l'éventé ! Mais dans ce cas, pourquoi donc perdre son temps à faire la guerre ? Le but ultime de la guerre, ne serait-ce pas de vendre des prothèses bitales aux Irakiens ? Ça ferait du commerce, c'est bénéfique le commerce, non ? Ou bien imagine-t-on à Washington les Irakiens d'aujourd'hui aussi bien pourvus que les Noirs dans les mythes ?

Messieurs d'Outre-Atlantique, je vous avoue, je vous la confesse en un mot (en deux, ce serait indécent...) : n'y aurait-il pas moyen de me la raccourcir ? Hmm ?


Grosse Fatigue

mercredi, mars 12, 2003

Trop beau pour être faux

La vie est un film que la mort nous repasse, éternellement et pas immortellement, à contrario de son contraire, fort heureusement.

L'ENGAGEMENT DE SEAN PENN

L'acteur-réalisateur affirme avoir perdu un rôle très lucratif suite à ses engagements anti-guerre contre l'Iraq. Il affirme qu'une liste noire aurait été créée dans l'industrie du cinéma contre les acteurs anti-guerre.

Au mois de décembre dernier, Sean Penn s'est même rendu a Bagdhad pour une visite de 3 jours.

Il s'est targé d'une publicité dans le Washington Post de décembre critiquant directement G.W.Bush et sa vision manichéo-religieuse(montant de l'opération $56.000).

UN DENI DE DEMOCRATIE PARMI D'AUTRES

... paradoxe hypocrite : pourquoi la justice américaine applique-t-elle son droit hors de son territoire?

Ils sont là depuis des mois, voire plus d'un an. Totalement isolés, privés du statut de «prisonnier de guerre», environ 650 hommes vivent sur la base américaine de Guantanamo (Cuba). Enfermés seuls dans de petites cellules, qu'ils ne quittent que deux fois par semaine, en encore pendant un quart d'heure, pour prendre une douche, ces suspects, souvent arrêtés en Afghanistan en raison de leurs liens présumés avec les Talibans et Ben Laden, viennent de prendre un nouveau coup sur la tête.

Outre leur liberté (oubliée), leur envie de vivre (compromise, 20 tentatives de suicide enregistrées depuis quelques mois), ces hommes ont été abandonnés. Officiellement. Ils n'ont aucun droit, a statué la justice américaine, mercredi, en réponse à une requête déposée par 16 prisonniers de Guantanamo (douze Koweïtiens, deux Britanniques et deux Australiens). Et l'administration Bush de remporter une nouvelle victoire.

Lire l'article complet.

BASHUNG ENTRE DANS LA POLICE

Alain Bashung continue sa carrière d’acteur. L'auteur de L'Imprudence jouera dans Qui mange le cœur des hommes ?, une comédie policière de Jean Marboeuf autour d’un enfant qui espionne les adultes l’entourant sans répondre à ses questions.
Hormis, Bashung en flic dans la petite ville où se déroule le film, le casting sera détonnant : Christian Morin et Sonia Rolland, Miss France 2000 en faisant partie.

OU OUH OUUUUH MOBY TOUT MOU

Pas sûr de lui sur l'Irak Moby serait-il un bon centriste mou ? Après avoir quelque peu tergiversé, le musicien a déclaré que le dossier Irakien était trop complexe pour qu’il puisse s’exprimer de manière tranchée sur la question. Moby fait tout de même une petite concession aux pacifistes en se déclarant des leurs, et considère la guerre comme "une tragédie".

Ben tiens ! un peu comme les concerts de sa dernière tournée : du soda-burger pour ado boutonneux. Pas de risque, sans saveur, de l'édulcoré supa-sucré, du passe-partout fête d'étudiant style 24h de LLN.

TTC : Totalement Toxic & Compliqué

Les rappeurs déjantés sortent une nouvelle plaque "cadavres exquis" et font des apparitions surprises là où on ne les attend pas !!!

... on y passe de Britney Spears à Prefuse 73 en faisant un improbable détour par Busdriver, Antipop Consortium, Dose One ou encore Marylin Manson et Miss Kittin.




mardi, mars 11, 2003

Lettre de Michael Moore à G. W. Bush.


Lettre du célèbre réalisateur américain adressé à Georges W. Bush.


Cher Georges,

Depuis que tu es président des États Unis, de mauvaises langues prétendent
que tu te tournes les pouces. Pourtant en quelques mois, tu as réussi à :

1) Réduire de 39 millions de dollars le budget des bibliothèques fédérales.

2) Réduire de 35 millions de dollars le budget du programme de formation en
médecine pédiatrique avancée.

3) Réduire de 50% le budget de la recherche sur les énergies renouvelables.

4) Repousser l'émission du règlement réduisant les niveaux "acceptables"
d'arsenic dans l'eau potable.

5) Réduire de 28% le budget du programme de recherche pour des véhicules
moins polluants et moins consommateurs d'énergie.

6) Abolir la législation permettant à l'État de refuser tout contrat public
aux entreprises qui violent les lois fédérales, les lois de protection de
l'environnement et les règles de sécurité sur le lieu de travail.

7) permettre à la secrétaire de l'Intérieur Gale Norton d'explorer la
possibilité d'ouvrir les parcs nationaux à l'exploitation forestière et
minière et aux forages pétroliers et gaziers.

8) Renier ta promesse de campagne d'investir 100 millions de dollars par an
dans la protection des forets tropicales.

9) Réduire de 86% le programme communautaire d'accès aux soins, qui
organisait la coopération des hôpitaux publics, des cliniques privées et
autres prestataires pour venir en aide aux malades dépourvus d'assurance
médicale.

10) Réduire à néant une proposition visant à accroître l'accès du public aux
informations sur les conséquences potentielles des accidents chimiques
industriels.

11) Réduire de 60 millions de dollars le programme de logements sociaux de
la fondation d'aide à l'enfance.

12) Refuser de signer l'accord de Kyoto sur l'effet de serre, contre la
volonté de 178 pays.

13) Rejeter un accord international ayant pour but l'application du traité
de 1972 bannissant les armements micro biologiques.

14) réduire de 200 millions de dollars le budget des programmes de formation
des travailleurs au chômage.

15) réduire de 200 millions de dollars le Fonds pour l'enfance et le
développement, un programme qui permet aux famille à bas revenus de faire
garder leurs enfants pendant es heures de travail.

16) Éliminer la couverture des contraceptifs prescrits médicalement pour les
fonctionnaires de l'administration fédérale (alors que le Viagra est encore
couvert).

17) Réduire de 700 millions de dollars le budget de réhabilitation des
logements sociaux.

18) Réduire d'un demi milliard de dollars le budget de l'EPA (agence de
protection de l'environnement).

19) Abolir les directives concernant les règles d'hygiène et de sécurité sur
les lieux de travail.

20) Renier ta promesse de campagne de réguler les émissions de dioxyde de
carbone qui contribuent fortement à l'effet de serre.

21) Interdire l'attribution d'aides d'origine fédérale aux organisations
internationales de planning familial qui fournissent !des conseils ou des
services en matière d'IVG, fussent-elles financées sur fond propres.

22) Nommer responsable en matière d'hygiène et de sécurité minières auprès
du ministère du Travail un ancien dirigeant d'une entreprise minière, Dan
Laurier.

23) Nommer sous secrétaire au ministère de l'Intérieur Lynn Scarlett, un
fonctionnaire qui ne croit pas à l'effet de serre et qui s'oppose à
l'introduction de règles plus contraignantes contre la pollution
atmosphérique.

24) Approuver le projet controversé du ministère de l'Intérieur Gale Norton,
qui consiste à mettre aux enchères des fonds marins proches de la côte est
de la Floride aux fins d'exploitation pétrolifère et gazière.

25) Prévoir l'autorisation de forages pétroliers dans une aire protégée du
Montana, la Lewis and Clark National Forest.

26) Menacer de fermer le Bureau de lutte contre le sida de la maison
Blanche.

27) Décider de ne plus consulter l'Association américaine du barreau en
matière de nomination des juges fédéraux.

28) refuser toute aide financière aux étudiants condamnés pour des délits de
toxicomanie mineurs(alors que les personnes condamnées pour assassinat ont
toujours droit à ces aides).

29) Dégager seulement 3% du montant défini par les avocats du département de
la justice pour le budget alloué aux poursuites de l'administration contre
l'industrie du tabac.

30) Faire passer ton projet de baisse d'impôts qui profite, pour 43% au 1%
des américains les plus fortunés.

31) Signer un décret qui rend beaucoup plus difficile aux américains
disposant de revenus faibles ou moyens de se déclarer en faillite
personnelle, même quand ils font face à des dépenses médicales
exceptionnelles.

32) Nommer directeur du personnel de la Maison Blanche Kay Cole James, une
adversaire de la discrimination positive en faveur des minorités.

33) Réduire de 15,7 millions de dollars le budget du programme contre la
maltraitance des mineurs.

34) proposer l'élimination du programme "Lire, c'est fondamental", qui
permettait de distribuer gratuitement des livres aux enfants de familles
pauvres.

35) Stimuler le développement d'armements "micro nucléaires" destinés à
atteindre des cibles souterraines et ce en violation du traité
d'interdiction des essais nucléaires.

36) Essayer d'éliminer une législation protégeant 24 millions d'hectares de
forêts contre toute fore d'exploitation forestière et contre la construction
de routes.

37) Nommer responsable du contrôle des armements et des questions de
sécurité internationale John Bolton, adversaire des traités de
non-prolifération et hostile à l'ONU.

38) Nommer une dirigeante de Monsanto, Linda Fisher, comme administratrice
adjointe de l'Agence de protection de l'environnement.

39) Nommer à un poste de juge fédéral Michael McConnel, dont on connaît bien
l'opposition à la séparation de l'Église et de État

40) Nommer à un poste de juge fédéral Terrence Boyle, adversaire des droits
civiques.

41) Éliminer la date butoir de 2004 accordée aux constructeurs d'automobiles
pour développer des prototypes de véhicules plus économes en carburant.

42) Nommer à la tête du programme gouvernemental de lutte contre la drogue
John Walterss, adversaire du traitement des toxicomanes incarcérée.

43) Nommer secrétaire adjoint à l'intérieur J.Steven Giles, bien connu pour
son travail au service des lobbies du charbon et du pétrole.

44) Nommer responsable pour l'eau et la recherche scientifique auprès du
ministère Bennet Raley, adversaire de la législation en faveur de la
protection des espèces menacées.

45) Faire pression pour bloquer les poursuites engagées contre le Japon par
les femmes asiatiques ayant servi d'esclaves sexuelles aux troupes
japonaises pendant la Seconde Guerre mondiale.

46) Nommer conseiller juridique de la maison Blanche Ted Olson, ton
principal avocat dans la controverse juridique sur la légalité du scrutin en
Floride.

47) Proposer d'améliorer la procédure d'autorisation de la construction de
barrages et de centrales nucléaires, y compris en affaiblissant les critères
de protection de l'environnement.

48) Proposer la vente de zones de forage gazier et pétrolier dans les aires
protégées de l'Alaska.

Et maintenant, tu veux te lancer dans une guerre dont tu ne mesures pas les
conséquences à venir. Je crois, cher Georges, que la France devrait faire
voter par l'ONU l'envoi de casques bleus aux USA car visiblement, tu es en
train de faire ce qu'aucun de tes prédécesseurs n'avait oser faire à ton
peuple.....ET PAR VOIE DE CONSÉQUENCE A NOUS.

Alors, cesse de faire joujou avec tes soldats et de traiter Saddam Hussein
comme un ennemi car visiblement tu lui ressembles.

Allez Georges, rentre chez toi et arrête de faire peur à mon fils avec tes
bruits de bottes.

Michael Moore est un réalisateur américain. Extraits de "Mike
contre-attaque", édition La Découverte, Paris 2000. Ce pamphlet anti Bush
vient d'être élu "livre de l'année" en Grande Bretagne.


Un événement ?

Vous pourrez toujours courir sans vous faire mal pour trouver ailleurs et pas loin de chez vous pareille affiche de Mars, car c'est celle du Nova.


Depuis 1981, Jodorowsky donne à Paris des conférences libres sur l'interprétation du Tarot. Pour la première fois, Bruxelles sera le théâtre d'une telle expérience psychomagique. Cette rencontre sera de plus l'occasion de lancer un "Acte de la RéEvolution Poétique", un mouvement qui va être rebaptisé expressément à Bruxelles. Il s'agit pour Jodorowsky et Bertoli (expert du mouvement "panique") d'une dissolution/ refonte du mouvement dans un nouveau, plus adapté au troisième millénaire.

2,5 Euro



une belle soirée que le 21 mars


Et c'est, sans vouloir faire un peu d'ombre à ce jeune Ducobu, que j'appuie de ma plume un passage obligé au Nova, ce soir-là. Santa Sangre est également de la partie, comme tout le reste que je connais moins bien.
Franchement, ça sent le sold out à tous les coups, je remonte mes manches et je m'aggripe, il faudra un torrent pour que je rate ça et cours de ce pas installer ma belle tente, le trekking ça sert à tout.

La veille, càd le 20 mars au Marni, il y a aussi le défilé vernis du peintre-coco et de sébastien mais je me permettrai un autre coup de clairon lorsque l'invite flyeuse en sera prête à plus grande diffusion : images,couleurs et grandes paillettes non sans vous siffler la
playlist du soir (en attente d'approbation, non exhaustive et encore illégale) : Peaches, ChillyGonzalez, Royskopp, BoomBip, ThinkofOne, Ex-girl, Miss Kittin, ........................... Bowie o;


site pour aller sur la lune

'The revolution will not be televised'


You will not be able to stay home, brother.
You will not be able to plug in, turn on and drop out.
You will not be able to lose yourself on skag and skip,
Skip out for beer during commercials,
Because the revolution will not be televised.

The revolution will not be televised.

The revolution will not be brought to you by Xerox
In 4 parts without commercial interruption.
The revolution will not show you pictures of Nixon
Blowing a bugle and leading a charge by John
Mitchell, General Abrams and Spiro Agnew to eat
Hog maws confiscated from a Harlem sanctuary.

The revolution will not be televised.

The revolution will be brought to you by the
Schaefer Award Theatre and will not star Natalie
Wood and Steve McQueen or Bullwinkle and Julia.
The revolution will not give your mouth sex appeal.
The revolution will not get rid of the nubs.
The revolution will not make you look five pounds
Thinner, because

The revolution will not be televised, Brother.

There will be no pictures of you and Willie Mays
Pushing that cart down the block on the dead run,
Or trying to slide that color television into a stolen ambulance.
NBC will not predict the winner at 8:32
or the count from 29 districts.

The revolution will not be televised.

There will be no pictures of pigs shooting down
Brothers in the instant replay.
There will be no pictures of young being
Run out of Harlem on a rail with a brand new process.
There will be no slow motion or still life of Roy
Wilkens strolling through Watts in a red, black and
Green liberation jumpsuit that he had been saving
For just the right occasion.
Green Acres, The Beverly Hillbillies, and Hooterville
Junction will no longer be so damned relevant, and
Women will not care if Dick finally gets down with
Jane on Search for Tomorrow because Black people
will be in the street looking for a brighter day.

The revolution will not be televised.

There will be no highlights on the eleven o'clock
News and no pictures of hairy armed women
Liberationists and Jackie Onassis blowing her nose.
The theme song will not be written by Jim Webb,
Francis Scott Key, nor sung by Glen Campbell, Tom
Jones, Johnny Cash, Englebert Humperdink, or the Rare Earth.

The revolution will not be televised.

The revolution will not be right back after a message
About a white tornado, white lightning, or white people.
You will not have to worry about a germ on your
Bedroom, a tiger in your tank, or the giant in your toilet bowl.
The revolution will not go better with Coke.
The revolution will not fight the germs that cause bad breath.

The revolution WILL put you in the driver's seat.

The revolution will not be televised, WILL not be televised,

WILL NOT BE TELEVISED.

The revolution will be no re-run brothers;
The revolution will be LIVE.


Gil Scott-Heron


STARCK REDESIGN LIBE

Un de mes journaux favorit vient d'être redesigné pour une occasion unique par le design Philippe Starck.
Il explique son geste et quelques idées soujacentes.

lundi, mars 10, 2003

AWARE

«J'adore les cacahuètes : tu bois une bière et tu en as marre du goût... Les cacahuètes, c'est doux et salé, fort et tendre, comme une femme ; manger des cacahuètes, it's really strong feeling. Et tu as de nouveau envie de boire une bière. Les cacahuètes, c'est le mouvement perpétuel à portée de l'homme.»

Le sémiologue Hugues de Chanay commente le parler de notre vedette nationale.

Voilà toute la complexité de JCVD, l'oralité : ce qu'on essaie de faire passer pour de la déficience linguistique est au contraire un langage très structuré. [...]

On se tromperait donc en voyant là de l'inaptitude à l'expression orale. La maîtrise gestuelle de JCVD (maître ès arts martiaux) lui permet une économie de marqueurs verbaux. Pour suivre Jean-Claude, il faut avoir l'esprit vif et l'oeil aiguisé. [...]

Pour ceux qui suivent JCVD, pas de problème : c'est du premier degré. Les autres en font, à la surface, un idiot du «village global». Le hic, c'est que cet «idiot» s'est doté de la principale utopie du monde moderne, un corps fort, beau et autofaçonné : le déni du vieillissement et de la mort. Lui, il est là, incarnant en acte sa logorrhée individuelle dans un corps dont on martèle que voilà l'idéal humain.

Jean-Claude, culte et miroir ? Du coup, ça paraît moins drôle.

dimanche, mars 09, 2003

HISTOIRE D'APPARTEMENT
Une fois n'est pas coutume, voici une petite info, relative à ma vie privée.

J'ai prêté mon appartement pour le tournage d'un long métrage. Tout a été chamboulé, peinturluré, décoré, suturé, baché, élargi, stucké, plâtré, emmitouflé, évaporé. C'est même avec un vif plaisir que j'observe le remue-ménage quotidien. Nos bureaux ont même été transformés en agence de voyage pour faire l'objet d'une ou deux scènes.
Le tournage commence lundi. Les acteurs/trices ont répété toute la journée de dimanche.

Si j'ai accepté le tournage - mis à part le fait d'apprécier le flux d'énergie qui passe dans le bâtiment - c'est aussi par la participation des acteurs que j'apprécie particulièrement. Sans rien dévoiler de l'intrigue - faut quand même que vous veniez à l'avant-première, non mais hé ! - je peux vous dire déjà que sont de la partie:


Jacques Gamblin


Carmen Maura

Evidemment il s'agit d'un film d'action belgo-belge (on attend le passage en guest de JCVD alias Jean-Claude de "Muscles from Brussels").

samedi, mars 08, 2003

ANTON CORBIJN

Il est un des artistes-photographe qui est à la base de la création de l'image homogène de Depeche Mode.

Image statique, image animée, livres et autres supports de communication : peu de domaines auquels n'échappent son talent hors du commun.

Certainement plus connu pour ses pochettes de disques et ses clips vidéos (Tricky, U2, Fad Gadget, REM, Massive Attack, Kylie Minogue, Miles Davis ...) il a acquit une reconnaissance avec le succès de DM. Et surtout mon affection toute particulière.



Suivre par ici le guide pour visiter son site et apprécier les talents du maitre.

RESPECT!

vendredi, mars 07, 2003

DAVE GAHAN.COM



Annoncant la sortie de son prochain album Paper Monsters, un site basé sur la même structure que celui de Martin Gore vient d'être lancé. - à croire que nos compères travaillent de synchro sur leur plan communication - va nous livrer quelques perles. Il s'agit de faire monter la pression, pour assurer un succès commercial minimum. C'est de bonne guerre.

Pour ceux qui ne le connaitrait pas le lascar : Dave Gahan est la voix et l'incarnation de Depeche Mode, l'autre partie qui en a fait le mythe pop que l'on connait.

PRESS RELEASE

DAVE GAHAN BIOG
NEW ALBUM
PAPER MONSTERS

DAVE GAHAN has risen from livewire Essex soulboy to globally adored rock 'n 'soul star during more than two decades as one of pop's most iconic frontmen. As the voice of Depeche Mode, Dave has become a hero to millions, hitting intense public highs and deep personal lows. But in all this time he never quite found the right emotional frame of mind to vent his true feelings on record. Until now.

'Paper Monsters' is Gahan's first solo album, and finds the singer starting from scratch again. Composed with a multi-instrumentalist friend from New York, Knox Chandler, and produced by Ken Thomas of Sigur Rós fame, the album is a 21st century masterpiece of tones and textures, reflection and rebirth. Boasting the freshness of a debut but the seasoned wisdom of an old soul, it was recorded in an open-ended, back-to-basics manner which Dave found both liberating and exhilarating.

"What really hit me most was how happy and fulfilled it made me feel," he nods. "I wanted to hear something that makes me feel good. That's been the train of thought throughout this record, and Ken's been really great with that."

Although Dave has fronted Depeche Mode for 22 years, 'Paper Monsters' marks his debut as a fully fledged songwriter. The monsters of the title make passing reference to his former appetite for destruction, but mostly to more everyday demons - from the agonies and ecstasies of long-term love to the heartbreaking euphoria of fatherhood. But while sensual, sublime confessionals like 'Hold On', 'A Little Piece', and 'Stay' may be lullabies of longing wrapped in chamber-music arrangements, the album's prevailing mood is overwhelmingly positive. "It sounds hopeful because that's what I am," insists the rejuvenated singer.

Indeed, 'Paper Monsters' is a musical journey where hope conquers hurt. According to Dave, 'Bitter Apple' is about rediscovering the exquisite pain of love. 'Stay', meanwhile, is a majestic hymn of quiet awe inspired by the birth of his daughter. "When she was born it was like a big arrow went through my heart," Dave recalls. "I really started to feel like my heart was beating again."

But 'Paper Monsters' also has its dark, wasted, lustful side. From the meatgrinder glam racket of 'Bottle Living', featuring Dave's own ragged blues harmonica, to the nightmarish Wizard of Oz fantasy of 'Dirty Sticky Floors', the singer gives vent to the sleazy alter ego he half-jokingly calls Evil Dave: "Essex Boy made good," he laughs.

All of the album's diverse emotional themes come together in 'She Said (Goodbye)', an uplifting anthem about answered prayers and spiritual reawakening. "The most important thing to me was that all of the songs have a sense of humour," Dave explains, "but at the same time a message of hope and faith."

A masterpiece of reflection, redemption and rebirth, 'Paper Monsters' finds Dave Gahan at the peak of his powers, seizing the day and celebrating his unquenchable lust for life. 'It's like I'm waking up, and I'm realising there's been a hell of a lot given to me," explains Dave. "I've been given a lot of chances in my life and it's time for me to take those gifts and do something with them. It's all about freedom."


Barbara Charone - MBC Media

REBONDS TRANSATLANTIQUES

Retire ta poutre dans ton oeil pendant que ton voisin te pompe le cerveau. Cela ne veut rien dire, hein!

Et bien si ... "Jeter son mépris à la face d'un autre pays est non seulement une faute de goût mais une faute politique."

Cela vaut pour les autres mais autant commencer par soi. C'est forcément moins drôle mais apporte quelques mérites.

Un petit recul historique pour nous faire comprendre que les écarts de language entendus de ci de là ne sont pas l'apannage de nos voisins outre-atlantique.


CORTO MALTESE : LA COUR SECRETE DES ARCANES

Asie, 1919. Le continent est plongé dans le chaos. Des trains blindés sillonnent la Russie, la Sibérie et la Mandchourie.

Parmi eux, celui de l'amiral Kolchak qui transporte l'or du gouvernement contre-révolutionnaire et attire toutes les convoitises.

Dans cette impitoyable chasse au trésor, Corto Maltese apporte son aide aux Lanternes Rouges, qui lui ont sauvé la vie.



L'invitation de la baleine "Whales-Walvis"


Venez vous dévisser l'abdomen au Walvis car ...


J' y époussette les curseurs plein de vigoureux bpm, en d'autres mots je mixe ce vendredi 14 mars de 22h30 à 4h00.
Le Walvis est un bar qui fait le coin et a bien raison de le faire d'ailleurs, ... le coin du coin de la rue antoine dansaert et du canal, pourtant.

Au programme du soir et de la nuit : transes de groove_stardust_delight&monica_céleste_parapluiedecherbourg.funkwha!

Venez y comme dans une baleine d'océan, d'ombrelle ou d'aquarium
Venez y faire une pinocchiade d'un soir et "dites gépétto" au portier en rentrant, il sera content.

Venez avec votre baleine si vous voulez, la plus belle et la plus pitre, la moins docile, la plus tricheuse et la plus souple.
Venez





MMong


jeudi, mars 06, 2003

BLIXA BARGELD QUITTE LES BAD SEEDS
Le guitariste allemand abandonne le groupe de Nick Cave.

Depuis presque 20 ans dans les Bad Seeds, Blixa Bargeld a choisi de se concentrer sur son propre groupe Einstürzende Neubauten et de s'accorder du temps pour le cinéma et le théâtre.

Blixa Bargeld ne sera donc plus en concert avec Nick Cave & The Bad Seeds. Peut-être sera-t-il remplacé par James Johnston de Gallon Drunk qui a déjà officié à la place de l'Allemand ?


RELATIONS TRANSATLANTIQUES

Deux chercheurs français analysent le mode des relations tendues entre les Etats-Unis et la partie de l'Europe soudée derrière l'attitude de la France.

Le fait que le gouvernement américain soit obligé de laisser tomber l'aspect "moral" de leur intervention en Iraq est en partie lié à ce conflit.

Parfois je me demande si un Président comme Chirac, qui a été bridé par la cohabitation pendant cinq ans, ne pense pas soudain que le moment est venu de faire quelque chose de grand. Et je suis un peu inquiet car cela ne me paraît pas traduire la réalité du rapport des forces diplomatiques et cela préjuge de l'avenir.

Jouer avec le veto, c'est très bien. S'autoproclamer représentant de la conscience universelle, ce n'est pas faux au vu de l'opinion mondiale.

Mais l'arme du veto est très ambiguë. Trois membres permanents du Conseil de sécurité peuvent en jouer contre les Etats-Unis. La Chine ne le fera pas par cynisme et égoïsme national.

Le sentiment que j'ai rapporté de mes séjours sur place, c'est que si Moscou parle comme Paris, Moscou agira comme Pékin. Or le pari de la France est d'entraîner une dynamique diplomatique. Le danger est donc de se retrouver isolé à l'avant-garde.

Bizarrement, l'homme qui détient la clé de l'avenir des relations transatlantiques est Saddam... Il peut réconcilier contre lui les Européens et les Américains s'il va trop loin et refuse d'obtempérer aux ordres de Hans Blix.

Dans ce cas, il deviendrait très difficile de justifier l'opposition à une guerre.



...

La position française permet de préparer l'Europe de demain.

La France peut dire qu'elle contribue aujourd'hui à clarifier la relation entre l'Europe et les Etats-Unis, en donnant une alternative claire.

Le fait qu'elle ait adopté un autre ton montre aux autres Européens, notamment aux pays candidats, que l'on peut ne pas être d'accord et survivre, que ce n'est pas la fin des temps.

MARS ATTACK : le 15 MARS



Nos amis de la Color's en remettent une couche, le 15 mars prochain au Cirque Royal (in the basement). Beaucoup s'y sont amusés - amuseront - comme des petits fous.

Le principe est simple : Dress code : rétro-spatial
Prenez tout ce qui vous tombe sous la main: un vieux tuyau d'aspirateur, le casque de moto de votre cousin, le porte-photos sur tiges métalliques que vous avez reçu à noël collez tout ça ensemble, bombez le tout en argenté et hop le tour est joué vous voilà presque un ou une frimoutte L'astronoute !!!

Vous toujours venir sans déguisement, mais c'est moins drôle.

mercredi, mars 05, 2003

Brigitte Labbé : Socrate pour mon quatre-heures

Depuis bientôt trois ans, Brigitte Labbé anime des "goûters-philo" pour les enfants de 8 à 10 ans. La vie, la mort, la justice, Dieu... Autant de questions à savourer tous ensemble autour d'un bon quatre-heures.
Assis en tailleur, ils forment un cercle. Au centre, à portée de leurs mains, comme un feu de camp lors d'une veillée, brillent les emballages de briques de jus de fruit et de bonbons. Apparemment, c'est un simple goûter d'enfants. A un léger détail près : on y discute de ces mêmes notions essentielles qui préoccupent les philosophes depuis des millénaires - la vie, la mort, le bien, le mal, la justice, Dieu, l'être, les apparences...

Ces "goûters-philo", Brigitte Labbé les anime depuis bientôt trois ans, dans la France entière. Chacun des thèmes choisis a fait l'objet, au préalable, d'un petit livre coécrit avec le professeur de philosophie Michel Puech, qu'elle a rencontré à la Sorbonne durant son année sabbatique - année pendant laquelle elle avait quitté son travail en entreprise pour les bancs de l'université. "J'ai eu envie de partager ce plaisir de faire de la philosophie avec des enfants qui ont eux-mêmes spontanément des interrogations philosophiques : tous les parents sont confrontés à des questions sur la violence, la mort, l'injustice. A tout moment, un gamin de 5 ans peut sortir de sa chambre en demandant si Dieu existe. C'est ce qu'il y a de très émouvant dans l'enfance. Je trouve important de donner comme des boîtes à outils pour accompagner le questionnement. Il ne s'agit pas de fournir un catalogue de réponses, mais d'ouvrir la discussion." Celle de cette semaine, au Forum des images, concerne la cruciale question des religions et de la foi. "Bien sûr, en tant que parents, on peut transmettre ses propres valeurs - et d'ailleurs, il me semble, plus par ses actes que par ses mots. Mais devant un tel questionnement, on ne peut pas arriver avec des réponses toutes faites. Parce qu'aucune réponse toute faite n'est vraie."

Durant le goûter, elle est assise au milieu des enfants, dans le cercle. Après avoir gentiment prié les autres adultes de sortir. "Parce qu'ainsi, explique-t-elle, la parole est plus libre. Avec moi, il n'y a pas d'enjeu affectif. Ils oublient même que je suis adulte, et c'est important : ils n'attendent pas de moi des solutions. C'est pour cela que je tiens à ce que l'on s'assoie tous par terre, pour que ma tête ne dépasse pas." La discussion, elle, part du quotidien, de petits récits de vie des enfants. Et de particulier en général, de singulier en pluriels, ces quelques bribes d'existence prennent un relief existentiel. "Ce n'est pas une conversation de salon : on essaie de dégager une problématique, d'avoir une progression de la pensée du début à la fin. Mais je n'ai pas de canevas, pas de fil conducteur, sauf le travail fait autour du livre. Mon seul rôle dans le débat, c'est la vigilance : savoir, dans ce qui est dit, quel fil il faut tirer... Lorsqu'on discute sur le bien et le mal, par exemple, au début, tout est manichéen, classé, simple. Mais peu à peu, au fil du dialogue, les enfants se rendent compte que tout est plus complexe - d'où la nécessité d'avoir une pensée personnelle sur le bien et le mal. Et cette même complexité qui angoisse les adultes, cela les émerveille."

Ce qu'ils tentent peut-être aussi de comprendre, au cours de ces goûters, quel qu'en soit le thème, c'est cette éternelle énigme de la préadolescence : comment se relier au monde et aux autres. "J'ai beaucoup discuté dans des Zep, dans des cités. Partout, quel que soit le milieu social, la pensée est riche et sensible. Mais parfois, c'est la mettre en mots qui pose problème ; ce qui suscite de la violence. Mais celle-ci disparaît dès que ces enfants s'entendent dire des choses profondes : ils retrouvent l'estime de soi."

Orianne Charpentier

Extrait du Monde.fr

mardi, mars 04, 2003

MARTIN GORE : CONTERFEIT2

Un autre artiste à qui j'accorde 5 étoiles depuis les années sombres de mon adolescence, nous sort un nouvel album début mars. La tête pensante et les doigts habiles et les [grabbing hands] de Depeche Mode, Martin Gore, nous sort début du mois, son deuxième opus solo. En espérant qu'il connaitra autant de succès que pour ses oeuvres avec DM.


Anima Bat Son Plein


vazyclik_pour tout savoir


mais perso, j'en ai repéré deux qui me tentent assez bien o;


My Life as McDull (Hong Kong / Chine 2002) 1h15

Réal.: Toe Yen
Sc.: Brian Tse, d’après Brian Tse et Alice Mak
Musique: Steve Ho
Prod.: Bliss Distribution

Synopsis: Mc Dull, petit cochon comme des millions d’autres, vit dans le dédale de Hong Kong avec sa maman, Madame McBing, une femme au caractère bien trempé qui tient à son cochonnet comme à la prunelle de ses yeux. Elle rêve pour lui d’une bonne éducation britannique et d’une ascension sociale correspondante. Celle-ci semble devoir passer par l’acquisition d’une maîtrise dans... l’arraché de brioches, un sport local qui fait fureur dans l’ancienne concession.
Le quotidien du petit McDull se partage ainsi entre ses rêves de voyage, sa vie à l’école et ses espoirs de compétition sportive: c’est sous la houlette d’un coach vieillissant dont il est le dernier disciple que McDull s’initie aux subtilités de la brioche de compétition. Celle-ci deviendra-t-elle une discipline olympique? C’est peu probable, mais entre temps Mc Dull aura grandi.

Graphiquement à mi chemin entre les Yamada d’Isao Takahata et l’illustrateur américain R.O. Blechmann, ce film mélange de manière inusitée et audacieuse la 3D des décors à une esthétique du trait toute chinoise pour les personnages. "My Life as McDull" raconte avec beaucoup d’émotion le lien parfois étouffant qui unit une mère célibataire à son enfant, l’ambition qu’elle nourrit pour lui dans un monde de compétition totale. Humour à la cantonaise garanti, avec un zeste de sourire british et plein de petits seconds degrés...

Maiszossi

Forbidden Animation

Aux Etats-Unis, l’animation a toujours subi les foudres de la censure. Même à des époques plus permissives, elle a toujours eu la capacité d’offenser les ligues de vertu et autres. Ce programme de films d’animation mis sur la “liste noire” ou tout simplement censurés illustre la variété de raisons qui amenèrent Ub Iwerks, Tex Avery, le frères Fleischer, Cooper / Schoedshack et quelques autres à recevoir la visite des virtuoses de la paire de ciseaux.

En 1934, Hollywood introduit le “Production Code” qui codifie les règles de censure. Les quatre premiers films du programme, antérieurs à 1934, montrent le genre de choses qui ensuite ne fut plus toléré: jurons, crachats, nudité de stars du cartoon, baisers trop fougueux, culottes et soutiens, bondage de Betty Boop et, comble de l’horreur, pis de vache!

Suivent les scènes censurées de King Kong (1933), scènes jugées érotiques et violentes, supprimées lors de la ressortie en 1938.
Avec l’entrée en guerre des Etats-Unis, une production non censurée voit le jour : commandé par l’U.S. Army et destiné aux troupes, un film comme “Spies” de Chuck Jones ne tombait pas sous le Code.

A partir des années cinquante, les valeurs changent: l’apparition de la télé rabote les angles et ce qui était possible au cinéma cesse de l’être à la télévision. Tex Avery et Bob Clampett font les frais de cette moralisation. Le code est aboli en 1968, ce qui n’empêche pas certains films d’animation d’avoir été considérés comme dépassant les bornes, après cette date.

Programme proposé par Karl F. Cohen, auteur de “Forbidden Animation: Censored Cartoons and Blacklisted Animators” aux éditions Mc Farland & Co 1997, USA.



Powered by Blogger

Lafraise.com, éditeur de bien jolis T-shirts.