dingo!

dimanche, janvier 23, 2005

Le Lait du Dragon

grand verre de lait
cuillerée à soupe d'amandes pilées
idem levure de bière
graines de sésame
miel
idem germes de blé crus
idem ginseng en poudre
extrait naturel de vanille
canelle
banane


le tout mixed up, milshaké dans un Tupperware ...

énergie musicale du moment
histoire de sautiller trankkil chez soi, d'ensoleiller les courtes journées d'hiver,
de sortir sans sortir, danser chez soi, ménageant son ménage par petits assouplissements rythmiques, décollage assuré vers la cosmic galaxy, du temps dilaté et d'un écho_dub, réverbé.

Ces néo-zéélandais sont fortiches, prolifiques et discrets sur nos terres ... un seul cd à la médiathèque - à suivre.

Et comme la saisie des archives est pas chose aisée sur le site,
Je rebalance .. un petit que j'ai me bien tout compte fait

UnBôMatin

A l'insoumise de ses grands yeux,
Frisent la ronde et la banlieue !

Un beau matin dit : "l'air est frais !".

Des détracteurs répondent, brandent
Bois secs et silencieux, se chauffent,
S'embrasent pour un futur, pour un lendemain ... ,

Jamais sereins, infréquentables, fourbus battus,
Voire corrompus.

Un beau matin dit : "l'air est frais ! ce mâtin".

A 11h14 bien suspendue, il sera toujours l'heure pour ... ,
De se quitter ..., de s'éventrer, de succomber pour ...,
Attéré, révolté, de s'ennivrer, du nez piquer pour ...

Un beau matin, bleugris et lent, qui dit,
Redit que l'air est frais ce mâââtin.

A l'insoumise, à l'impromise, elle s'improvise
Sournoise avance, avance, grands pas vers la titube,
Sa langue excelle et se décelle, vacille toute seule
dans la pénombre et le cafard, bien noire,
Comme la marre.

En saute alors vers cette sous_mise,
Avance enfin ton moins que rien,
Ton arrogance, ton a_ttitude,
Tes répulsions et tes moqueries,
Ton manque de nerf et tes manies.

Un beau matin dit "l'air est frais !" ce beau mââtin.

Observe-là, la retiens pas,
Car devant toi, que ...
Glace, glace, dehors, la route.

Eclairs et rages sur ces parures
Glisse devant toi, hors-là les doutes
Eclairs, rages balisent l' enfin d'une déroute.

Grands yeux d'écailles, plats horizons,
Ne savent que faire de tous ces nons!,
Passèrent chemin, virants de bons
Vers un matin, à l'air bien frais ...

Et prirent chanson comme elle venait.


AB


3 Comments:

Blogger alain said...

oulà; attention Mista Mong, vous allez finir par prendre des parts chez Tonton Tapis, à écouter cette d(a)ub(e) Music !!!!

(je provoque, là? Oui, c'est facile... Mais un peu de polémique donnera p-e plus de vie à Mongoslam; Franswè désespérant du peu de réactions à nos interventions )

A vous revoir , Cher Mong.

5:54 PM  
Blogger Poppy said...

Le Mong fo pas le provoquer ... sinon ses doigts se coincent dans son clavier et ses pensées innondent le blog. Ben oui ... fo faire attention, il ne se passe jamais rien par ici et hop une provok et c'est l'incendie, qwaa !!!

Pour les comments, le probleme c'est que bloggeur demande de s'enregistrer (les visiteurs n'étant pas membres Blogger, ben ils sont sans doute rebutés).

Je pense à changer de plateforme très prochainement ... Mong prépare tes back-up, ca va chier !

6:07 PM  
Blogger alain said...

le dub, c'est d'la musique de feignant.

7:27 PM  

Enregistrer un commentaire

<< Home

Powered by Blogger

Lafraise.com, éditeur de bien jolis T-shirts.